AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
19/09/16 Ϟ fermeture du forum. pour tout savoir, rendez-vous ici

Partagez | 
 

 (aramis) • someday we will foresee obstacles.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
wizard, membre
avatar
Messages : 146
MessageSujet: (aramis) • someday we will foresee obstacles.   Dim 28 Aoû - 20:16

ARAMIS DORAN NOTT
And we could run away Before the light of day.
âge › 27 ans.
profession › barman, mercenaire.
date de naissance › 20.05.58.
situation financière › aisée.
lieu de naissance › londres.
statut civil › marié.
ascendance › pure.
lieu de résidence › pré-au-lard.
né dans une famille de sang-purs, aramis a souvent été maintenu à l'écart du reste du monde par ses parents, ces derniers ayant la volonté d'empêcher qu'il ne se mélange à des sorciers "impurs" du coup, ça la beauoup rapproché de sa sœur cadette ; comme souvent, ils n'étaient que tous les deux. poudlard l'a ouvert au monde, écarté des convictions de ses parents, il a commencé à avoir des amis n'appartenant pas aux sang-purs mais, il était hors de question de les voir pendant les vacances, ses parents refusant catégoriquement de le laisser fréquenter ce genre de personnes. il a toujours été très doué en métamorphose, c'était plutôt instinctif comme truc chez lui ; il était également doué en défense contre les forces du mal et sortilège ; bon élève de façon général. il jouait au quidditch dans l'équipe de sa maison, il était batteur, il a toujours aimé ce sport, mais il n'a jamais pensé à en faire sa carrière, cependant, il suit les match et l'actualité sportive avec assez d'assiduité. ses parents le voyaient déjà travailler au ministère de la magie, mais il a choisi une autre voie, plus personnelle, ça n'empêche pas qu'on essaie, encore et toujours de lui trouver une place au sein du ministère. il est devenu animagus à l'âge de vingt-cinq ans, il il travaillait depuis sa sortie de Poudlard, c'était pour lui une bonne solution pour mener à bien son travail et les entrainements lui prenaient du temps, de l'énergie, c'était aussi une bonne solution pour fuir sa famille et les problème de sa vie. c'est un type assez borné, du genre à ne pas lâcher facilement une affaire, si bien que malgré la façon dont Eliana l'a repoussé de sa vie, il est resté proche à sa façon, ça lui a au moins permis d'intervenir, quand la vie de son fils a été mise en danger, même si maintenant, la jeune femme est persuadé qu'il appartient aux mangemorts, qu'il est responsable de la mort de son époux. loyal, il n'a pas ailleurs jamais réussi à tourner la page sur cette histoire d'amour datant pourtant de Poudlard, il aurait voulu tout lâcher pour elle, mais y avait sa sœur aussi il ne pouvait pas l'abandonner aux griffes de ses parents, la vie a choisi pour lui, alors maintenant, il a Heidi, il a sa nièce, une épouse et la loyauté aux tripes pour l'empêcher de fuir vers une vie meilleure. il travaille dans une taverne à Pré-Au-lard, La grotte de l'hippogriffe, au delà de ses allures de bar, il s'agit d'un repère de mercenaire, dans lequel sont affichés de nombreuses missions proposées et rémunérées par tout le monde et n'importe qui. Il jongle entre le boulot de serveur et la réalisation de ces dites missions. sa mère n'est pas née Nott, bien entendu ; elle est issue d'une famille de sang-pur française, elle a toujours beaucoup aimé ma littérature de son pays, d'où le prénom Aramis, donné à son premier enfant.
patronus › faucon pèlerin.
(ancienne) maison › poufsouffle.
épouvantard › le corps sans vie de son fils.
groupe › vox populi
baguette › bois de houx, corne de serpent cornu, 27,7 centimètres, flexible.
célébrité › bob morley.
particularité › animagus, faucon pèlerin
crédits › tumblr
○ 20 mai 1958 › naissance d'aramis, à l'hôpital de sainte mangouste à Londres, il est le premier enfant d'un couple Nott, une grande fierté pour eux, déjà persuadés que leur descendance est assurée, grâce à ce bébé au sang-pur. ○ 13 avril 1962 › heidi voit le jour, un tout petit bébé, dont il faudrait qu'il prenne soin, à peine née, on lui a répété à aramis, encore et encore qu'il allait devoir prendre soin de sa sœur cadette ; un rôle qu'il n'a jamais pris à la légère, bien au contraire. ○ septembre 1969 › aramis entre à la première fois à Poudlard, c'est intimidant et c'est la première fois qu'il se retrouve entouré d'autant de monde ; il est réparti dans la maison poufsouffle. ○ juillet 1970 › la première année d'Aramis à Poudlard est terminée, il a découvert un monde fascinant là-bas et bien vite ses parents lui reprochent de s'être trop rapprochés de sorciers qui n'en valaient pas la peine, il écoute et entendant ses parents, mais ignore ce qu'ils racontent, il aime rencontrer des gens de tout horizons, là-bas à Poudlard. ○ septembre 1973 › Heidi rejoint à son tours l'école de sorcellerie, elle est répartie à poufsouffle à ses côtés, un soulagement, il va pouvoir vraiment prendre soin d'elle, il aurait détesté la voir dans une autre maison, trop loin de lui. ○ 1973 › il rencontre eliana, d'un an sa cadette, il s'entend rapidement très bien avec la jeune femme, ils deviennent amis, de très bon amis même. ○ 1974 › la relation entre eliana et aramis évolue, ils tombent amoureux, ils forment un couple rapidement mal vus par ses parents, mais ils prétendent de toute façon, que ce n'est qu'un amour de jeunesse qui passera rapidement. ○ 1975 › Poudlard, c'est fini. Il quitte le château une bonne fois pour toute et avec beaucoup de regrets, ses parents lui trouvent des entretiens au ministère de la magie, il refuse et passe le plus clair de son temps à Pré-Au-Lard, pour voir Heidi et Eliana. ○ 1976 › eliana termine poudlard, elle et aramis se séparent, leurs deux famille n'acceptant pas leur union ; wyatt introduit aramis à la grotte de l'hippogriffe à pré-au-lard, dès lors les deux garçons forment une équipe de mercenaires solide et efficace. ○ 1978-1980 › eliana et aramis se retrouvent, bien que la jeune femme soit mariée, ils entretiennent une relation adultère, la jeune femme tombe enceinte et prétend qu'il s'agit de l'enfant de son mari, elle rompt de nouveau avec aramis, parallèlement, Heidi alors en dernière année à Poudlard, tombe également enceinte, une petite fille, Willow, née prématurément le 13 juillet 1980. ○ 1981 › après avoir refusé de nombreuses fiançailles proposées par ses parents, aramis se mari enfin, avec une fille issue d'une famille de sang-pur, un bon moyen de faire taire ses parents et puisqu'il semble condamné à ne pas avoir mieux que ce genre de mariage autant l'accepter et vivre avec ça. ○ 1983 › il réussi enfin une transformation en animagus, il y travaillait depuis six ans, avec l'aide su patron de la grotte de l'hippogriffe, persuadé que cette faculté le rendrait plus efficace en tant que mercenaire, il a pris très au sérieux son entrainement et a désormais la capacité de se transformer en faucon pèlerin, un petit faucon, pas forcément rare en ville, discret donc ; il s'est bien entendu recensé auprès du ministère de la magie. Plus tard dans l'année, il se servira de cette nouvelle capacité pour retrouver eliana et découvrir qu'elle avait eu un fis, enfant dont il sait être le père, qu'importe ce qu'elle a plus prétendre trois ans plus tôt. ○ 1985 › il apprend que des mangemorts ont l'intention de s'attaquer à eliana et sa famille, il décide d'intervenir pour aider, cependant le mangemort a réussi à tuer l'époux de la jeune femme et cette dernière s'enfuit, persuadée qu'aramis était complice ; quelques mois plus tard, lors d'une mission avec wyatt, ce dernier se fait mordre par un loup-garou et décide de disparaitre le temps de réussir à gérer tout ça, il fait promettre à aramis de ne rien dire à heidi, une promesse qu'il respecte, refusant la possibilité que sa sœur finisse blessée. ○ aout 1985 › heidi s'en va en laissant willow à son frère, elle veut retrouver wyatt, égoïstement, aramis espère qu'elle ne le retrouvera pas, persuadé qu'elle lui en voudra si ce dernier fini par lui dire qu'aramis savait pertinemment où le trouver.
fiche (c) blue walrus
  the lovely muggle :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wizard, membre
avatar
Messages : 146
MessageSujet: Re: (aramis) • someday we will foresee obstacles.   Dim 28 Aoû - 20:17

si vis pacem para bellum
Qui ne tente rien n’a rien, lui répétait la petite voix au fond de sa tête. Il en avait marre d’être enfermé dans le manoir familial. C’était grand, c’était pompeux, c’était toujours propre et bien rangé, tellement impersonnel, qu’à force de tourné en rond dans cette baraque, Aramis avait l’impression qu’il allait virer complètement fou. Les vacances d’été, c’était toujours compliqué, depuis qu’il avait mis les pieds à Poudlard pour la première fois, il avait du mal à accepter de rentrer à la maison. Y avait, dans le château de Poudlard, cette impression de liberté qui venait s’emparer de lui et qu’il avait tant appris à apprécier. Depuis son plus jeune âge, ses parents mettaient un point d’honneur à faire attention à ses fréquentations. Il ne fallait pas trop sortir, il ne fallait pas trop se mêler à la masse des autres sorciers et encore moins au monde des moldus. Ses parents, ils n’avaient aucune difficulté à dire qu’ils n’y avait que les sorciers au sang-pur qui valaient la peine d’être connus, qu’eux, qui étaient dignes de confiance, les autres, ils étaient jaloux, mauvais, envieux et seraient prêt à tuer n’importe qui dans leur sommeil, parce qu’ils ne supportaient pas d’être moins bien que les sang-purs. C’était une histoire qu’on racontait souvent dans le manoir Nott. Une histoire qui à présent faisait lever les yeux au ciel à Aramis. Avant, ça lui convenait et sa mère lui avait toujours dit qu’il n’y avait que sa petite sœur qui comptait, alors, Heidi était devenu plus qu’une sœur, elle était devenue sa meilleure amie, sa confidente, la seule qu’il avait, celle pour qui il ferait n’importe quoi. Mais depuis qu’il était entré à Poudlard, il avait rencontré du monde il s’était fait d’autres amis et dans les couloirs su château, personne ne pouvait lui dire à qui il devait parler et à qui il ne devait pas parler. Il s’en fichait de ce que disait ses parents et il l’avait dit à Heidi, le monde à l’extérieur de la maison, c’était ça la vraie magie. Il avait hâte que sa cadette rejoigne l’école de Poudlard, hâte qu’elle puisse voir de ses propres yeux tout ce qui lui racontait encore et encore. Elle serait comme lui après, las d’être enfermée dans cette maison, alors qu’y avait tout un monde dehors. « Je peux rejoindre mes amis sur le chemin de traverse en début de semaine ? On fera nos achats ensemble et on y restera quelques jours, avant de prendre le poudlard express. » Sa mère avait arqué un sourcil comme s’il venait de dire la plus grosse connerie du monde. Son père leva au ciel, d’un air exaspéré. « Non, on ira faire tes achats ensemble et on t’accompagnera au poudlard express, comme tous les ans. » Comme tous les ans ouais, malheureusement. Le jeune homme laissa échapper un soupire. « Heidi serait bien triste de te voir partir en avance. » Heidi, un simple prénom qui semblait être l’argument fatal de ses parents, pourtant, sa sœur, assise à ses côtés, n’avait rien dit, ils en avaient parlé, elle avait dit que ça ne la dérangeait pas. Mais dès que sa mère mettait Heidi sur le tapis, ça changeait la donne. Il abandonnait. Au moins, ils seraient ensemble quelques jours de plus.

C’était fini. Poudlard et tout ce qui allait avec, ça s’était terminé aussi. Eliana. Il l’avait laissée partir tout autant qu’elle l’avait laissé partir. Parce qu’ils n’étaient pas faits l’un pour l’autre qu’on disait. Il était ce type issu d’un milieu qui déplaisait fortement à ses parents à elle, sans doute que par son nom, ils s’imaginaient qu’il devait être adepte de la magie noire ; c’était un sale type, de la mauvaise graine, indéniablement, leur fille méritait mieux. Elle, elle n’était pas assez bien pour sa famille, elle n’avait pas le sang-pur, c’était inacceptable parmi les siens. En restant avec elle il aurait déshonorerait sa famille et il s’en foutait, qu’il disait sans soucis. Il voulait partir avec Eliana, s’en foutre de ce que pensaient leurs familles respectives, parce qu’il l’aimait. Mais y avait Heidi. Y aurait toujours Heidi et elle, il ne pouvait pas se résoudre à l’abandonner elle. Heidi, ça avait encore été l’argument de ses parents, quand il leur avait dit que leur avis ne l’intéressait pas. C’était comme si on lui avait demandé de choisir entre sa sœur et la femme qu’il aimait. Sa sœur, avec qui il était depuis toujours, sa sœur qui l’acceptait tel qu’il était. Alors il avait eu l’impression que ça avait été un commun accord, cette rupture avec Eliana. Sa famille à elle ne l’accepterait jamais. C’était plus simple de s’arrêter là au lieu de se créer d’inutiles problèmes. Ils étaient jeunes, ils avaient toute la vie devant eux après tout. Elle, elle pourrait se trouver quelqu’un d’autre, quelqu’un qui l’aimerait sans qu’il n’apporte une famille pourrie jusqu’à la moelle dans sa vie et elle pourrait l’aimait sans que sa famille à elle, ne la juge pour ça. Lui, il épouserait une fille de bonne famille choisie sur son sang et pour une alliance décidée par ses parents. C’était comme ça qu’ils s’étaient mariés ses parents, parce qu’ils n’avaient pas eu le choix, mais ils étaient heureux comme ça qu’ils disaient. Il avait bien du mal à y croire Aramis. Mais bon, sans Eliana de toute façon, il avait l’impression qu’il ne pourrait jamais aimer personne d’autre. Il était peut-être encore trop jeune et bien trop naïf pour se dire qu’il pourrait vraiment aller de l’avant. Il n’en savait rien, il n’avait pas envie de réfléchir à la question. Pour l’instant, tout ce qu’il savait c’était que sa séparation avec Eliana lui faisait un mal de chien, ce genre de douleur dont il avait l’impression qu’il ne se remettrait jamais. Mais, c’était le début de l’été, alors il allait pouvoir en profiter pour passer deux mois avec sa sœur, avant que cette dernière ne retourne à poudlard, pour une nouvelle année. Lui, ça faisait plus d’un an qu’il avait quitté l’école maintenant et elle lui manquait vraiment trop ; tout avait été tellement plus simple quand il avait été encore à Poudlard.

« Tu peux pas m’faire ça Elia ! » Il la sentait la colère monter dans ses veines, la frustration couler dans son sang comme un poison qui pourrait bien menacer de le faire exploser. Il n’avait pas envie qu’elle rompe avec lui, pas envie que cette histoire s’arrête et tout ça pourquoi ? Il n’en savait rien. Elle était mariée ouais, mais ça faisait d’un moment qu’ils n’en tenaient pas compte. Un moment que malgré son mariage, ils avaient repris leur histoire. Ils n’étaient pas restés longtemps l’un sans l’autre, comme s’ils étaient incapables de vivre comme ça. Il le sentait lui, qu’il était incapable de vivre sans elle et pourtant, la voilà qui mettait un terme à cette histoire. Parce qu’elle était enceinte. Lui, il n’était pas né de la dernière pluie, le bébé qu’elle attendait, c’était le sien et elle allait le priver de ça sans qu’il n’y comprenne rien. « C’est à mon mari que je peux pas faire ça. » Il leva les yeux en l’air d’un air exaspéré, ça ne l’avait pas gênée avant. Qu’elle le largue son mari, lui il laisserait tout tomber pour elle. Ce n’était pas comme s’il avait grand-chose de toute façon. Y avait Heidi, mais elle allait bientôt quitter Poudlard et après ? Leurs parents lui trouveraient un mari et elle partirait, elle ferait sa vie et il n’aurait vraiment plus rien. Là, il avait Elia et elle était enceinte. « Va pas me faire croire que ton mari est le père de cet enfant ! » Si son mariage avait été si idéal, à même de lui donner des enfants, c’est dans le lit de son mari qu’elle serait venue toutes ces fois, pas dans le sien à lui. « Qu’importe ce que tu peux penser, tu sais que c’est une mauvaise idée d’essayer de le prouver. » Il laissa échapper un long soupire dans lequel sa colère était plus que palpable, ce n’était pas juste et elle avait raison. Tout ce qu’il ferait en essayant de prouver que cet enfant était le sien, c’était mettre ses parents au courant de l’existence d’un bâtard dans la famille et mettre la vie d’Eliana et cet enfant en danger. C’était pas juste, c’était incroyablement injuste. « On devrait partir, s’enfuir, juste toi et moi … » Elle leva les yeux au ciel, comme si c’était l’idée la plus absurde du monde. « Je suis mariée. » Il la détestait cette excuse, qu’elle le laisse tomber son mari, qu’ils se cassent tous les deux et qu’on en parle plus de cette histoire, ce serait tellement plus simple comme ça. « Je suis désolée. » Sans ajouter un mot, elle commença à s’éloigner, il hurla plusieurs fois de suite son prénom sans qu’elle ne daigne revenir vers lui. Elle avait fait son choix de toute évidence et elle n’avait pas l’intention de revenir là-dessus.

D’un geste las, il reposa son verre vide contre le comptoir, demandant à ce qu’on le lui remplisse à nouveau, d’un mouvement de tête. Il sursauta presque quand quelqu’un s’installa à ses côtés. Il tourna la tête pour reconnaitre les traits d’Heidi. C’était déjà le weekend de sortie à Pré-Au-Lard ? Il avait complètement oublié. Il n’était pas franchement concentré sur tout ce qui pouvait se passer en ce moment. Il était résigné, tant et si bien, qu’il avait accepté les énièmes fiançailles qu’on lui avait proposées. Il avait toujours refusé jusqu’à présent, parce qu’il avait eu Eliana et qu’il ne voulait qu’elle, même si c’était une relation secrète, une histoire qu’ils ne pourraient jamais révéler au grand jour. Ça avait été très bien comme ça, tellement mieux que le rien qu’ils étaient devenus à présent. Elle était partie, avec son enfant, il en était certain et ce serait un autre type que ce gamin appellerait papa, tout comme c’était ce même autre type qui avait eu la chance de lui passer la bague au doigt à Elia. Maintenant, lui aussi il allait se marier, peut-être qu’il réussirait à se mentir à lui-même, comme Elia le faisait si bien, se convainquant elle-même que son mariage il était beau et qu’elle l’aimait ce type. Sans doute que quand on se tapait un autre gars dans le dos de son mari, c’était une très belle preuve d’amour. « Faut qu’j’te parle. » Il haussa les épaules, qu’elle parle, il l’écoutait ou du moins, il faisait de son mieux malgré l’alcool qui coulait dans ses veines. « Je suis enceinte. » Il ne put s’empêcher d’éclater de rire à cette réplique, ouais, il avait définitivement trop bu. Mais quand même, ça avait quelque chose de comique cette histoire. Eliana était enceinte, Heidi était enceinte, fallait croire que c’était la période. « Faut croire que c’est la mode en ce moment. » Il tendit le bras pour attraper le verre qu’on venait de lui remplir, mais sa sœur s’en empara, le poussant plus loin. « J’peux pas le dire à Wyatt. » Bha tiens. Wyatt en plus. Il soupira avant de lever les yeux au ciel. « T’as qu’à lui dire que c’est pas le sien. Que c’est celui d’ton mari que t’aime tellement que tu t’envoies en l’air avec son ex dans son dos. » Qu’elle prenne exemple sur Eliana tiens, elle en connaissait un rayon la blonde, sur comment éloigner un père de son enfant de toute évidence. « J’veux dire, c’est un né-moldu, si les parents l’apprennent, ils voudront que j’abandonne cet enfant. » Il se pencha pour récupérer son verre et l’avaler d’une traite avant de lui laisser la chance de lui arracher des mains avant. « Évidemment. Leur connerie justifie chacune des merdes qu’on doit subir, encore et encore. » Ouais, c’était à cause d’eux, qu’ils ne pouvaient pas s’imposer comme le père du bébé qu’Eliana portait, à cause d’eux qu’ils avaient rompu pour la première fois. A cause d’eux que trop souvent il avait perdu des amis soit disant que tout n’était qu’une question de pureté du sang. « Je sais pas quoi faire Aramis. » Il haussa les épaules alors qu’il repoussait encore le verre vers le barman, qu’on lui remplisse de nouveau. « Laisse tomber Wyatt, fait croire aux parents que le père est un sang-pur dont les parents n’accepteront jamais un gamin hors-mariage ou une connerie du genre et si ça te plait pas, tant pis, t’as pas le choix. » Sur l’échelle des conseils, c’était peut-être le pire du monde, mais ils le savaient tous les deux, ils étaient coincés, enchainé à leur famille et toute tentative qu’ils mettaient en place pour s’enfuir échouait lamentablement, à croire qu’être des Nott était une véritable malédiction. « T’as sûrement raison. Tu veux un conseil en échange ? Arrête de boire. » Il soupira, haussa les épaules avant d’attraper de nouveau son verre pour en avaler le contenu. « C’est peut-être toi qui devrait commencer. » Elle était trop jeune Heidi, tout ce qu’on lui servirait, ce serait une bièraubeurre, rien de vraiment alcoolisé, alors non, elle n’allait pas se torcher la tronche avec lui. « Viens, j’te ramène chez toi, avant de rentrer au château. » Il soupira mais se releva tant bien que mal pour suivre sa petite sœur. Au moins, quoi qu’il arrive, tous les deux, ils étaient toujours là pour prendre soin l’un de l’autre.

« Qu’est-ce que tu fais ? » La jeune femme sursauta, avant de hausser les épaules. Ils étaient mariés depuis plusieurs mois mais ils ne parlaient pas, ils ne s’intéressaient pas franchement l’un à l’autre. C’était une union de force après tout, des fiançailles qu’ils avaient probablement acceptés tous les deux pour qu’on leur foute la paix. Elle avait pas l’air de vouloir lui réponde, replongeant son nez dans ses papiers. Il se laissa tomber sur la chaise à côté du bureau. « On est pas obligés de s’aimer comme deux personnes mariées devraient le faire, ça nous empêche pas d’être amis. » Et avant d’être amis, fallait bien essayer de se connaitre, de se comprendre et savoir ce qui lui prenait tant de temps ça pouvait être un bon début. Il savait trop bien ce que c’était de vivre enfermé quelque part, d’être coincé en ayant trop peu de gens à qui parler. Elle devait savoir aussi, elle venait d’une famille qui ressemblait à la sienne. Ils pouvaient se soutenir, se comprendre, se parler, comme il l’avait toujours fait avec Heidi. « Y a un autre gars … » Il haussa les épaules, c’était pas comme s’il pouvait lui reprocher d’en aimer un autre, après tout, lui y avait Eliana. Il n’arrivait pas à l’oublier, à passer à autre chose. « Bha, tu sais, je crois aussi, qu’y a une autre fille. Y avait en tout cas et elle sera toujours plus ou moins là. » La jeune femme releva finalement les yeux vers lui. « Qu’est-ce qui s’est passé ? » La vérité, c’était qu’il n’en savait rien, ils auraient pu s’en sortir tous les deux, Eliana et lui, mais elle avait choisi différemment. « Elle était mariée, enceinte, elle l’a préféré lui. » Pourtant, encore aujourd’hui, il mettrait sa main à couper que le bébé avait été le sien. « Parce qu’il était le père du bébé ? » Il haussa les épaules. C’était ce qu’elle disait Eliana, c’était pas ce qu’il croyait lui. « C’est ce qu’elle a décidé en tout cas. » Alors il avait un bébé quelque part, un fils ou une fille, il n’en savait rien, ce n’était pas comme si la blonde avait prévu de lui envoyer un faire-part de naissance de toute façon. « Je suis désolée. » Pourquoi ? C’était pas de sa faute, elle n’y était pour rien elle et pendant trop de temps, sans doute qu’il l’avait pourtant blâmée pour tant de chose, pour être là à ses côtés, alors que ça aurait dû être Eliana. « Et cet autre gars alors ? » Elle baissa les yeux vers ses papiers. « Azkaban, pour meurtre. Mais je crois pas qu’il soit coupable. » Elle laissa échapper un long soupire, regardant tous ces documents d’un air complètement désespéré. « Je crois qu’on l’a coincé. Il aurait jamais tué personne, alors je cherche de quoi le faire sortir. » Azkaban, probablement le pire endroit sur Terre. Une prison comme une autre, dans laquelle y avait des erreurs de commises. « Mes parents étaient toujours sur mon dos, en me mariant je me suis débarrassée d’eux. » Il n’allait pas la juger non plus pour ça. Il avait accepté pour des raisons similaires, entre ça et la volonté de se défaire de son histoire avec Eliana. Elle était mariée après tout, pourquoi pas lui aussi hein ? « J’peux essayer de t’aider. J’ai un certain talent pour dénicher des informations. » Il était payé pour ça après tout, il pouvait l’aider, il voulait l’aider. Ils ne seraient jamais heureux comme mari et femme, alors il voulait lui laisser la chance de retrouver celui qu’elle aimait. « Pourquoi tu ferais ça ? » Il l’avait dit plus tôt, il pouvait bien être amis après tout et les amis, ça s’entraidait. « J’te l’ai dit, on peut être amis. » Il tendit la main, en signe de bonne foi, elle la lui attrapa, la serra en souriant. « Merci l’ami. » Ils n’étaient pas obligés de rendre les choses plus compliquées en se détestant l’un et l’autre, ils étaient mariés ouais, ils n’avaient pas vraiment choisi cette union, mais ils pouvaient en faire quelque chose de bien quand même.

Il ne l’avait pas tué. Il n’avait pas conduit ce mangemort jusqu’à chez eux. Il avait essayé de les arrêter. Mais Eliana, elle n’avait pas vu ça comme ça. Ce qu’elle avait vu, c’était ce type, qu’elle n’avait pas vu depuis cinq ans se pointer chez elle en même temps que ce mangemort et ce qui s’était passé après, ça avait été trop rapide. Il avait tué son mari et lui tout ce qu’il avait pu faire, c’était permettre de à Eliana de s’enfuir avec son fils avant qu’il ne soit trop tard pour eux deux. Il avait fait de son mieux, il les avait sauvés tous les deux, mais la façon dont elle l’avait regardé avant de s’enfuir lui avait glacé le sang. Il n’y était pour rien. Il avait entendu des bruits de couloirs, là-bas, chez ses parents. On parlait du seigneur des ténèbres, d’une prophétie et sa mère avait fait une réflexion sur Eliana, qu’enfin, elle aurait ce qu’elle méritait celle-là, alors il s’était dépêché de rejoindre la demeure de la jeune femme, il avait eu peur d’arriver trop tard. Ça n’avait pas été le cas, mais dans le vacarme de la maison, sans doute qu’elle était incapable de dire qui de lui ou du mangemort avait lancé le sortilège de la mort ayant tué son époux. Ce n’était pas lui. Il n’était pas avec eux, il ne serait jamais avec eux. Il ne savait plus quoi faire maintenant. Il aurait voulu lui courir après, la retrouver, lui dire que ce n’était pas lui. Mais ce regard qu’elle avait eu à la dernière seconde avant de s’enfuir, il ne saurait le supporter à nouveau. C’était fini, elle le détestait. Qu’est-ce qu’il lui restait lui à présent ? Un fils qu’il ne connaitrait jamais, un cœur en miettes qui ne se réparerait jamais. Avant il aurait dit qu’y avait au moins Heidi, parce qu’y avait toujours eu Heidi. Mais ce n’était plus le cas aujourd’hui. Elle était partie à la recherche de Wyatt, lui qui ne voulait pas qu’on le trouve. Si elle le retrouvait elle lui en voudrait de ne pas lui avoir dit ce qui était arrivé à Wyatt alors qu’il savait et si Wyatt la voyait, il trouverait bien le moyen de le blâmer lui, pour ne pas avoir tenu sa parole. Merde, il l’avait tenu sa parole. Qu’est-ce qu’il foutait à la fin ? Toujours en train de vouloir aider tout le monde, pour qu’au bout du compte, tout le monde se retourne contre lui. Au moins il avait encore Willow, il avait encore son épouse, qui était plus sa meilleure amie qu’autre chose, mais qu’important. Y aurait bien un moment où toutes les deux, elles trouveraient un truc à lui reprocher, c’était toujours comme ça de toute façon.
fiche (c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
death eater, admin
avatar
Messages : 31
MessageSujet: Re: (aramis) • someday we will foresee obstacles.   Dim 28 Aoû - 20:23

coucou toi.
chuis contente que tu sois là, wesh. on se trouvera plein de liens badass. (as always, y a intérêt quoi)

bienvenue, en tout cas. bon courage pour la rédaction de ta fiche, pis tu sais où me trouver pour poser tes milliers d'autres questions. (et tu sais où trouver marianne aussi, alors la vie est belle, tout le monde sait où trouver tout le monde. )

LOVE.

_________________

THE DEVIL'S GOING TO SET ME FREE / Unlike them, don't walk away from my fear. I've busted bones, broken stones, looked the devil in the eye. I hope he's going to break these chains, oh yeah. Another hard day, no water, no rest. I saw my chance, so I got him at last. The devil's going to make me a free man, The devil's going to set me free. – kaleo.

(c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wizard, membre
avatar
Messages : 146
MessageSujet: Re: (aramis) • someday we will foresee obstacles.   Dim 28 Aoû - 20:29

Coucou toi t'es bien beau bha déjà, c'est sûr qu'y a moyen d'avoir un truc avec Edward, comme t'as dis sur skype FAUDRA QU'ON CHERCHE TOUT ÇA

Merci merci et je sais où venir ouais, j'ai trouvé ma route et c'est vrai que je pourrais aussi aller emmerder Marianne fallait bien que ça tombe sur une de vous et c'est toi qui a gagné l'honneur d'avoir la anaïs reloud collée à ton skype

JOTEM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 47
MessageSujet: Re: (aramis) • someday we will foresee obstacles.   Dim 28 Aoû - 20:31



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
death eater, membre
avatar
Messages : 60
MessageSujet: Re: (aramis) • someday we will foresee obstacles.   Dim 28 Aoû - 20:58

C'est si stressant de te voir avec Bob, t'es tellement associée à Eliza dans ma tête que j'ai l'impression que y a un bug dans la matrice
Bonjour madame, comme on s'retrouve madame Courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wizard, membre
avatar
Messages : 146
MessageSujet: Re: (aramis) • someday we will foresee obstacles.   Dim 28 Aoû - 21:11

Amour, I love you I love you I love you I love you I love you

Altaïr, on était sûres que ça allait perturber du monde on aime bien faire ça des fois, on surprend et on aime surprendre
Comme on s'retrouve monsieur un p'tit gifset pour l'occaz' merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
phénix, admin
avatar
Messages : 65
MessageSujet: Re: (aramis) • someday we will foresee obstacles.   Dim 28 Aoû - 21:30

anaïs je suis contente de te voir ici, bob te va à merveille
j'ai bien hâte de voir ce que vous concoctez, un nott, ça promets déjà et tu peux venir m'emmerder quand tu veux

bienvenue sur IN, bon courage pour ta fiche, et hésite pas si t'as besoin de quelque chose
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wizard, membre
avatar
Messages : 146
MessageSujet: Re: (aramis) • someday we will foresee obstacles.   Lun 29 Aoû - 6:30

marianne t'es trop belle en gal gadot
Merci beaucoup je viendrais t'emmerder alors la prochaine fois que j'ai une question

Encore merci j'ai l'impression que tu m’accueilles chez Insurgency là (la fille qui a quand même du mal à passer d'un fofo à un autre )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 29
MessageSujet: Re: (aramis) • someday we will foresee obstacles.   Lun 29 Aoû - 7:42

yooooooo.
bobby et ce prénom, tell me more already.

bienvenue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wizard, membre
avatar
Messages : 146
MessageSujet: Re: (aramis) • someday we will foresee obstacles.   Lun 29 Aoû - 7:45

Merci merci je vais essayer d'en dire plus rapidement, promis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
witch, voldy, admin
avatar
Messages : 31
MessageSujet: Re: (aramis) • someday we will foresee obstacles.   Lun 29 Aoû - 12:29

Aramis Nott a écrit:
Encore merci          j'ai l'impression que tu m’accueilles chez Insurgency là (la fille qui a quand même du mal à passer d'un fofo à un autre )

crois-moi, moi aussi j'ai eu des bugs au départ, t'inquiètes c'est trop des lettres badass, c'pour ça
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wizard, membre
avatar
Messages : 146
MessageSujet: Re: (aramis) • someday we will foresee obstacles.   Lun 29 Aoû - 12:31

je me sens moins seule du coup bha ouais IN, ça décrit que des trucs bien de toute façon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
witch, membre
avatar
Messages : 70
MessageSujet: Re: (aramis) • someday we will foresee obstacles.   Mar 30 Aoû - 18:24

Aramis Nott a écrit:
« Viens, j’te ramène chez toi, avant de rentrer au château. » Il soupira mais se releva tant bien que mal pour suivre sa petite sœur. Au moins, quoi qu’il arrive, tous les deux, ils étaient toujours là pour prendre soin l’un de l’autre.

best. sister. ever. *s'auto-donne des fleurs*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wizard, membre
avatar
Messages : 146
MessageSujet: Re: (aramis) • someday we will foresee obstacles.   Mar 30 Aoû - 18:48

bhé ouais, elle s'occupe de son frère bourré, c'est beau quand même
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sentry, admin
avatar
Messages : 78
MessageSujet: Re: (aramis) • someday we will foresee obstacles.   Mer 31 Aoû - 0:42

non mais LE PAUVRE ARAMIS, quoi. j'aime tellement le perso, et votre paquet de liens de fifou, et ta fiche, huuu. j'ai dévoré tout ça, en tout cas, comme d'hab' j'aime te lire, et comme d'hab' c'est parf et aramis est définitivement trop koul.

par contre, y a juste un petit détail (de merde, ça risque d'être juste chiant, je suis désolée ) dans la chronologie. vu qu'Aramis est né en décembre 58, il a pas encore 27 ans normalement (je t'avais dit que c'était un détail de merde Arrow) ; et s'il est né en décembre 58, il peut pas être rentré à Poudlard en septembre 69, il avait encore que dix ans à ce moment-là. donc il est rentré l'année d'après, normalement, en septembre 70, une fois qu'il avait 11 ans. (ouais, Poudlard ils sont chiants pour ça. )
je m'excuse, je sais que les chronos c'est vraiment de la merde et que c'est super chiant de compter

mais voilà, y a juste ça, et après tu peux voler de tes propres ailes (ooooooh le jeu de mot avec ton animagus /out/), et moi j'viendrai te harceler pour plein de liens.

_________________

THE NEVER-FADING RAIN IN YOUR HEART / war between him and the day, need someone to blame In the end, little he can do alone.  You believe but what you see, You receive but what you give.  Caress the one, the never-fading rain in your heart – the tears of snow-white sorrow. Caress the one, the hiding amaranth In a land of the daybreak. – nightwish.

(c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wizard, membre
avatar
Messages : 146
MessageSujet: Re: (aramis) • someday we will foresee obstacles.   Mer 31 Aoû - 5:32

Ouais il a la poisse Aramis, il essaie d'aider tout le monde et ça lui retombe toujours dans la gueule merci c'est gentil, contente que ça te plaise

Ouais, c'est l'habitude des gens qui sont nés en décembre, à force d'être plus jeune que les autres, on se pose plus la question je l'ai fait naitre en mai du coup j'espère que ça passera

mon faucon pèlerin, il va voler et faire son nid sur ta tête et que oui, il nous faudra des liens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sentry, admin
avatar
Messages : 78
MessageSujet: Re: (aramis) • someday we will foresee obstacles.   Mer 31 Aoû - 11:56

je compatis, c'est horrible d'être de fin d'année, je me suis tellement cassé la tête avec certaines de mes chronos. Arrow mais du coup c'est parfait, y a aucun souci avec tout ça s'il est né avant septembre. pis oui, je l'aime terriblement d'amour, Aramis, voilà. I love you et ma tête est prête à recevoir ton nid.

du coup, j'te valide, amuse-toi bien avec ton perso parf, pis j'viens te poker pour des liens soon soon. I love you


congratulations !
Oh yeah, ça y est, te voilà validé ! Maintenant que t'as ta couleur et ton groupe, les choses sérieuses peuvent enfin commencer.

Pour commencer, on te suggère fortement d'aller jeter un oeil au registre des avatars, pour être bien sûr qu'on n'aurait pas oublié de le recenser en même temps que de te valider. Après ça, n'hésite pas à visiter toutes les rubriques à gauche, histoire de te familiariser avec le forum, et d'intégrer ton personnage au jeu. Et enfin, si tu as besoin de quoi que ce soit, n'oublie surtout pas que les joueuses de Liam et Johana te sont entièrement dévouées (ou presque), et que leurs boîtes MP sont grandes ouvertes ! I love you

Sur ce, on te souhaite un excellent jeu sur IN NOCTEM.
(c) blue walrus

_________________

THE NEVER-FADING RAIN IN YOUR HEART / war between him and the day, need someone to blame In the end, little he can do alone.  You believe but what you see, You receive but what you give.  Caress the one, the never-fading rain in your heart – the tears of snow-white sorrow. Caress the one, the hiding amaranth In a land of the daybreak. – nightwish.

(c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wizard, membre
avatar
Messages : 146
MessageSujet: Re: (aramis) • someday we will foresee obstacles.   Mer 31 Aoû - 12:03

mais ouais, la fin de l'année c'est galère okaaaay merci beaucoup Aramis t'aime aussi, il me l'a dit j'arrive sur ta tête alors (cette conversation est des plus étranges ) Encore merci, je vais m'occuper de tout ça et je veux mes liens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (aramis) • someday we will foresee obstacles.   

Revenir en haut Aller en bas
 
(aramis) • someday we will foresee obstacles.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Someday Baby, vos avis m'ntéressent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ in noctem :: fiches validées-
Sauter vers: