AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
19/09/16 Ϟ fermeture du forum. pour tout savoir, rendez-vous ici

Partagez | 
 

 (heidi) since I'm gonna go to hell anyway -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
witch, membre
avatar
Messages : 70
MessageSujet: (heidi) since I'm gonna go to hell anyway -   Lun 29 Aoû - 8:01

HEIDI CASSANDRE NOTT
CRASH AND BURN IT ALL AWAY
âge › vingt-trois ans
profession › sans-emploi
date de naissance › 13/04/1962
situation financière › confortable
lieu de naissance › londres
statut civil › mère célibataire
ascendance › de sang-pur
lieu de résidence › londres
amusante + bornée + déterminée + brave + sarcastique + sociable + possessive + séduisante + grossière + délurée + immature

(001), Ne pas pouvoir ouvertement parler aux nés-moldus à Poudlard a toujours été une tragédie aux yeux d'Heidi. Sociable et grandement bavarde, elle n'appréciait pas être retenue dans ses envies – mais ses parents ont toujours été ainsi, à interdire et à contrôler tout ce que leurs enfants s'apprêtaient à faire. Pour leur bien-être ? Certainement pas. La réputation de la famille Nott est toujours passée avant tout et le relationnel était mis sur un piédestal. Dès qu'Heidi et son frère Aramis se permettaient de se rapprocher d'un né-moldu, ils étaient immédiatement réprimandés par leurs parents. Ceux qui voient tout, ceux qui entendent tout. Lorsque son frère partit de Poudlard, Heidi apprit à agir en cachette et à s'adresser aux indésirables dès que les yeux indiscrets étaient portés sur un autre événement. (002), En tombant enceinte, Heidi a du dire adieu à pas mal de ses rêves. Elle ne regrette absolument pas la naissance de Willow qui lui apporte tout le bonheur du monde, mais elle avait des aspirations différentes lorsqu'elle était plus jeune. Rédactrice aux Courriers du Coeur de la Gazette n'a jamais été l'objectif de sa vie ; elle aurait voulu être Ministre de la Magie ou avoir une place importante au Ministère, ou bien tenir sa propre boutique de confiserie qui aurait été un véritable succès. Ses rêves se sont fanés et même si elle n'est encore qu'à l'aube de sa vie, elle a d'autres priorités et d'autres responsabilités qui lui prennent tout son temps. (003), Heidi parle trop, et trop vite. Dès que quelque chose lui traverse l'esprit, elle se sent obligée de le signifier et ce, malgré le politiquement correct qui loge juste au-dessus de sa tête. Elle n'a cure de ce qui passe ses lèvres, tant qu'elle se sent libre de le débiter précipitamment. Lorsqu'elle ne souffle mot, cela signifie qu'elle est blessée dans son orgueil ou qu'elle est blessée pour une tierce raison – elle a toujours quelque chose à dire, elle n'a jamais eu à garder le silence et se refuse à se taire. (004), La sorcière possède une relation tendre et fusionnelle avec sa fille, à l'instar de celle qu'elle partage avec son frère aîné. Aramis et Willow sont tout pour elle, et elle les protégerait jusqu'à la mort. Il lui est impossible de décrire l'amour qu'elle leur porte, elle n'a pas assez de vocabulaire pour décrire ce puissant sentiment qui l'enivre quand elle joue avec sa fille ou se fait consoler par son aîné. Grâce à eux, elle se sent complète et simplement heureuse – malgré tout, elle aurait voulu offrir à sa fille une vie plus saine, loin de ses parents qui gèrent absolument tout et semblent considérer Willow comme leur propre enfant. A leurs yeux, il leur semble que puisque Willow n'a pas de figure paternelle, il est de leur devoir de la diriger comme un petit soldat. Souvent Heidi s'est levée et a accusé ses géniteurs d'en faire trop, d'essayer de façonner Willow à leur image. Mais comme souvent, ils lui ont répondu qu'elles vivaient toutes les deux sous leur toit et que c'était leurs règles qui devaient être suivies – si elle n'était pas contente, elle n'avait qu'à partir avec bâtarde et à risquer sa vie par orgueil. Heidi n'est jamais partie. (005), Dire que les moldus la fascinent serait un puissant euphémisme. Elle n'a jamais eu l'occasion d'en côtoyer beaucoup, sa présence aux côtés des nés-moldus étant proscrite, mais le peu d'amis issus d'unions moldues qu'elle avait étaient tout bonnement géniaux. Ils avaient une façon de parler, d'agir, tellement différente de celle de ses parents. Les moldus représentent un exotisme incroyable, une manière de vivre hors du commun – ce n'est pas étonnant alors qu'elle ait eu le béguin pour un né-moldu qui lui a donné une fille extraordinaire.
patronus › un hibou
(ancienne) maison › poufsouffle
épouvantard › sa fille, seule et froide, allongée sur le sol
groupe › vox populi
baguette › bois de roseau, ventricule de snallygaster, 25,9 centimètres, flexible.
célébrité › marie avgeropoulos
particularité › aucune
crédits › @unknown, tumblr
○ sept. 1973 › Septembre 1973 marque sa grande entrée à Poudlard, à la maison Poufsouffle. Intimidée par ces quatre maisons, Heidi demanda au Choixpeau de l'envoyer rejoindre son frère – demande qui fut exaucée. Rapidement, la jeune sorcière se rendit compte qu'elle n'était pas plus libre de ses mouvements ici qu'au Manoir de ses parents – dès qu'elle s'approchait un peu trop près d'un né-moldu, elle était dénoncée par l'un de ses petits camarades et ses parents lui envoyaient à coup sûr une lettre pour la faire s'éloigner des impurs. Après plusieurs écrits qui la réprimandaient, Heidi s'est rapprochée considérablement de son frère avec qui elle passait presque tout son temps. Lorsque son aîné a quitté Poudlard, la jeune fille a essayé de tenir la cadence en évitant de se faire apercevoir en compagnie de nés-moldus et en s'affichant ouvertement avec des sorciers de sang-pur – ainsi, elle était sûre de ne plus être embêtée par des conversations épistolaires inutiles et grossières. ○ dec. 1979 › Durant les vacances de Noël 1979, Heidi commença sa première véritable relation avec un sorcier nommé Wyatt Baxter, né-moldu de son état. Si elle pensait qu'ils prendraient leur temps, il n'en fut rien puisque sa grossesse fut rapidement détectée. Lorsqu'elle lui apprit l'attente de leur enfant par lettre, craignant un rejet, Heidi fut surprise de constater que Wyatt était inquiet mais qu'il serait là pour elle, qu'il était prêt à tout les sacrifices pour rester à ses côtés. Des mois durant, leur relation fut épistolaire mais intense, touchée par une beauté brave mais mélancolique que seuls les condamnés à mort arborent.   ○ 13 juillet 1980 › C'est le 13 juillet 1980 que Willow Nott, fille d'Heidi, vit prématurément le jour. Après avoir conversé avec sa mère, la sorcière se rendit compte que, si elle partait comme prévu rejoindre le père de son enfant, sa fille risquait d'être menacée, étant née l'année où cette maudite prophétie devait commencer à se produire. Heidi prit la décision de vivre sous le même toit de ses parents où Willow pouvait bénéficier de tout ce dont elle avait besoin et d'une sécurité qu'elle n'aurait pas pu trouver ailleurs. Peu après la naissance de sa fille, Heidi mit fin à sa liaison avec Wyatt, lui demandant d'être patient et de comprendre qu'il faudrait du temps pour que cette sombre histoire de prophétie prenne fin. ○ mai 1982 › En mai 1982, Heidi fut embauchée aux Courriers du Coeur de la Gazette du Sorcier. Elle y trouva finalement une indépendance financière qui lui permit d'économiser pour l'avenir de sa fille, puisque ses parents prenaient en charge absolument tout et ne comprenaient pas les raisons qui poussaient Heidi à travailler. Répondre aux Courriers du Coeur était un véritable boulot dans lequel la jeune sorcière prit grand soin de se complaire – elle répondait à toutes les lettres, peu importait les questions. Elle avait l'impression d'être importante aux yeux de ces gens qui la contactaient et c'était une sensation qu'elle chérissait. ○ juin 1985 › En décembre 1983, la relation entre Wyatt et Heidi reprit. Le sorcier savait que sa compagne désirait du temps avant d’officialiser leur union, ou avant de reconnaître leur fille, jusqu'en juin 1985 où il demanda expressément à la sorcière une réponse. Après bon nombre de rencontres ponctuées de silence, les deux parents eurent une dispute. Heidi refusait d'accepter cette demande puisque Wyatt n'était pas de sang-pur, comme elle a pu l'affirmer à ses parents cinq ans auparavant lors de la naissance de Willow. A la suite de cet événement, Wyatt disparut. ○ août 1985 › Prise de panique puisqu'étant sans nouvelle de Wyatt, Heidi confia à Aramis la garde momentanée de sa fille. La sorcière était tant focalisée sur l'idée de retrouver le père de sa fille, inquiète et se sentant justement coupable, qu'elle quitta son travail à la Gazette du Sorcier. Elle commença alors à louer une chambre au Chaudron Baveur qu'elle possède encore aujourd'hui. Ses recherches ne la mènent nulle part et c'est face à un mur qu'elle se trouve.
fiche (c) blue walrus
  the lovely muggle :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
witch, membre
avatar
Messages : 70
MessageSujet: Re: (heidi) since I'm gonna go to hell anyway -   Lun 29 Aoû - 8:01

si vis pacem para bellum

I can take you down when the damned get wild
There's a whole lot of sinning but they're greener for miles
Three hits on the 6, there's a number that you dial
You can be like me but I'm a real brat child.

♪♫

(SEPT. 1973 - JUILLET 1974), HOGWARTS, UNITED KINGDOM. Paisiblement installés sur le canapé, Aramis lisait l'un de ses livres tandis que Heidi somnolait à ses côtés. Encore une fois, ils avaient été dénoncés. Il leur était impossible d'entretenir une conversation avec un né-moldu ou un supposé traître à son sang sans que cela ne revienne immédiatement aux oreilles de leurs parents qui ne tardaient jamais avant de leur envoyer du courrier qui les incendiait l'un et l'autre. Constamment, les Nott étaient observés par des gamins qui parlait, parlaient, parlaient beaucoup trop. Le moindre de leurs faits et gestes était analysé et répété s'il n'entrait pas cette optique de pureté que leur famille alimentait considérablement. Ils étaient tous les deux et Heidi en était heureuse – sociable et prête à parler à toute personne acceptant de s'approcher un minimum, la jeune fille trouvait en son frère aîné tout ce qu'elle recherchait. Ils avaient toujours été proches, seuls face à l'adversité parentale. A Poudlard, cette proximité fraternelle était devenue plus forte. Leur solidarité était évidente, leur relation fusionnelle n'était précédée par aucun soupçon. Heidi avait demandé au Choixpeau de l'envoyer à Poufsouffle – rien ne l'attirait vraiment dans toutes ces maisons qui s'offraient à elle, et le  vieux chapeau miteux n'avait pas hésité bien longtemps avant de suivre sa demande. Au loin, elle avait vu Aramis et une place libre à côté de lui. Elle avait vu cette espace vide qui restait à combler et elle s'était dit qu'il avait préparé son arrivée. Il lui avait réservé une place, il avait su qu'elle viendrait automatiquement vers lui. C'était ce qu'elle avait fait – prévisible gamine. « Comment t'as fait pour supporter tout ça, toutes ces années ? Avec ces crétins qui rapportent tout à papa et maman, comment t'as fait pour apprécier Poudlard ? » à moitié endormie, Heidi avait toutefois rouvert les yeux, cette question brûlante dépassant la barrière de ses lèvres. Elle était curieuse d'imaginer Aramis, seul contre tous, avant son arrivée. Il était un guerrier, il était fort, il n'avait peur de rien – c'était son frère et elle l'adorait, elle l'avait toujours mis sur un piédestal sans réellement y réfléchir au préalable. Il était tout ce qu'elle aimait, tout ce qu'elle avait. Son admiration était sans égal et parfois un peu disproportionnée, mais elle n'en avait cure. Il méritait un tel engouement. « C'est une école magnifique et, tu sais, on finit par s'habituer à tout ça. » les commérages, les ragots – ce n'était pourtant pas des habitudes à prendre, des habitudes à suivre. « On a une période de vie limitée à Poudlard – après l'école, on aura l'occasion de tout faire, de parler à tout le monde. On n'aura plus à leur rendre le moindre compte. » « Tu veux dire qu'on pourra leur tenir tête ? » Aramis referma son livre, esquissa un sourire. « Evidemment qu'on pourra leur tenir tête. On pourra faire tout ce qu'on veut. » c'était un mensonge – Heidi le sentait. Aramis lui mentait pour lui faire plaisir, la rassurer. Ils étaient des Nott, pour toujours ils devraient suivre le bon vouloir de leurs parents. C'était écrit ainsi. Mais la jeune sorcière appréciait l'idée de pouvoir aller où bon lui semblait, parler à qui elle le voulait – c'était un rêve agréable.

(JUILLET. 1980), LONDRES, UNITED KINGDOM.  Elle était là, épuisée et ivre d'un bonheur certain. Sa fille était posée tout contre elle, bébé qui gazouillait déjà des sons amusants et délicieux. Jamais Heidi n'avait imaginé devenir mère à l'âge de dix-huit ans, l'école à peine finie. Ses parents n'étaient pas devenus fous lorsqu'ils avaient été appelés à Poudlard pour constater sa grossesse bien avancée – ils avaient seulement demandé si elle était en mesure de passer ses examens. La réponse avait été positive, alors Heidi avait étudié à s'en faire saigner les yeux et avait obtenu d'excellents résultats. Mais enceinte – enceinte, elle l'était et il était trop tard pour faire demi-tour. Elle s'était engagée sur une pente glissante, elle avait été trop insouciante, trop prête à réduire à néant la réputation de sa famille. Ses parents n'avaient soufflé mot mais ils n'en pensaient certainement pas moins. Toute leur vie, ils avaient essayé de contrôler leurs enfants – chose qui n'avait eu pour effet que de les faire s'éloigner d'autant plus. Elle pouvait – elle pouvait commencer une nouvelle vie, rejoindre Wyatt qui les attendait, fuir ses parents qui l'étouffaient. Un grincement la fit sortir de ses songes et ses yeux, qui observaient précédemment le néant, se posèrent sur l'ombre de sa mère qui s'installa à ses côtés. Un silence s'imposa avant de se faire bientôt réduire à néant. « Le père, est-il de sang-pur ? » Heidi sentit sa mâchoire inférieure s'affaisser légèrement. « je-j.. oui, oui, il l'est. » sa mère hocha la tête. « Est-il prêt à reconnaître l'enfant ? Sa famille désire-t-elle une union ? » oui – oui, il voulait reconnaître l'enfant. Mais il n'était pas de sang-pur – et s'il n'était pas de sang-pur, alors ses propres parents n'accorderaient aucun mariage d'aucune sorte. Elle était prête à partir, elle était prête à s'enfuir pour le retrouver, abandonner cette prison dorée dans laquelle elle était enfermée depuis trop longtemps. « Je ne pense pas, non. » répondit-elle simplement, essayant de masquer le sourire en coin qui menaçait d'apparaître au coin de ses lèvres. Elle partirait bientôt, le soir-même peut-être. Elle devait reprendre des forces d'abord, elle devait attendre. « Alors il faut que tu restes avec nous. » Heidi releva la tête et, instinctivement, posa sa main sur sa fille. « Ne me regarde pas comme ça, je te connais. Aussitôt sur pieds, tu partiras te trouver un logement dans un coin miteux et nous n'entendrons plus jamais parler de toi, supposa très justement sa mère d'une voix cassante. Mais ce ne serait pas la meilleure solution si tu tiens à la vie de ta progéniture. » Aussitôt, Heidi comprit. La prophétie. Cette putain de prophétie qui les tenait tous par la peau du cou. Mais non, pas elle, elle refusait d'y accorder une quelconque sorte d'importance. « On peut lui offrir une protection qu'elle ne trouverait pas avec toi seule. Comprends bien que son père n'est pas présent, qu'il leur est impossible de savoir si elle est véritablement de sang-pur, qu'elle pourrait très bien être à leurs yeux l'enfant de la prophétie. Sans nous, elle est morte. » La jeune fille, à peine sortie de l'adolescence, papillonna des cils, incapable de savoir si sa mère agissait de manière totalement opportuniste ou si elle souhaitait vraiment protéger sa descendance. Mais ses mots avaient du sens, ils possédaient un contour intéressant qui éveillait tout son intérêt. Wyatt – Wyatt comprendrait. Il souhaitait protéger leur fille. Il les aimait. Alors – alors, oui. Il pouvait attendre une éternité ou deux. Il pouvait les attendre toutes les deux. « Je reste avec vous. » souffla Heidi en regardant sa fille. Sa fille, Willow.

(JUIN - AOÛT. 1985), LONDRES, UNITED KINGDOM.  Elle se débattit dans les draps. L'heure – l'heure – putain, l'heure ! Heidi se dégagea finalement des couvertures et sauta sur ses vêtements qu'elle s'empressa d'enfiler. Wyatt se redressa, parfaitement réveillé, et considéra la sorcière d'un œil amusé. « T'es pressée ? » « Mes parents voulaient manger avec moi ce soir, et puis Willow est- » silence. « Willow doit se demander où je suis. » si Heidi avait demandé à Wyatt de s'éloigner de la famille Nott pendant un moment, leur idylle avait recommencé deux ans auparavant, en 1983. En secret – évidemment. Elle appréciait chaque moment passé avec Wyatt, elle l'aimait. Mais il n'y avait rien à faire, aucune porte de sortie, aucun chemin salvateur susceptible de les faire se retrouver. Ses parents avaient appuyé sur cette histoire de prophétie et si la paternité de Wyatt venait à se faire savoir, alors Willow était en danger. Seule sa pureté supposée la maintenait en sécurité – ça, et rester au Manoir Nott. Ses parents offraient à Willow une sécurité que Wyatt était incapable de maintenir sur la durée. Il pouvait proposer de s'enfuir, partir, s'envoler. Heidi avait appris que ses parents n'abandonnaient jamais rien, et ils auraient vite fait de les retrouver. « Tu as réfléchi à ce que je t'ai dit ? » Heidi serra les mâchoires et ne répondit pas. « Alors ? » insista Wyatt en se levant à son tour. La sorcière fit volte-face, les doigts se débattant avec les boutons de son chemisier. « Pas maintenant. » « Quand, dans ce cas ? » « Juste pas maintenant. » rétorqua Heidi, sentant monter en elle un semblant de colère mêlé à de la peur. Elle se refusait à perdre Wyatt mais ils ne pouvaient pas continuer à faire semblant – il avait fermé les yeux suffisamment longtemps, et Willow appréciait sa patience. « Et jusqu'à quand vas-tu ignorer ce que je te demande ? Tu penses franchement que cette situation est plaisante ? Tu parles de notre fille comme si je la connaissais, comme si elle savait qui j'étais – mais c'est faux, et tu sais. Je veux lui donner mon nom, je veux qu'on soit tous les trois ensemble et tu fais barrage entre nous. » c'en était trop. « Et qu'est-ce que tu veux que je fasse ? J'ai les mains liées et tu le sais parfaitement, tu sais que notre fille peut être en danger si- » « Foutaises ! Tu as juste la trouille de prendre des décisions importantes, fuir c'est tout ce que tu sais faire » « mais va te faire voir ! » s'égosilla Heidi en claquant la porte d'entrée derrière elle. Le silence l'accueillit de nouveau tandis qu'elle dévalait les marches des escaliers, trottinait dans la rue passante. Combien de fois avaient-ils eu cette conversation – combien de fois avait-elle eu peur de voir leur relation s'achever sur ces terribles hospices ? Ils se reverraient bientôt. Elle reviendrait le voir. Elle lui demanderait pardon, mais ne changerait pas d'avis, pas maintenant.

Elle avait fait trébucher Aramis et l'avait entraîné par le col au tournant d'un couloir désert. Surpris, son frère considéra Heidi de ses yeux ronds. « Par Merlin, t'as bientôt fini d'essayer de me déshabiller ? » s'écria-t-il. La sorcière desserra rapidement son emprise et baissa la voix, suppliant son aîné de faire de même. « Il faut que tu me rendes service. » Aramis essaya d'arranger le col de sa chemise que Heidi avait déformé à force de tirer dessus et ne répondit que par un grognement, l'engagent à aller plus loin dans ses explications. « Il faudrait que tu prennes soin de Willow le temps de mon absence. » Aramis releva les yeux, clairement circonspect. « Tu t'absentes pendant combien de temps ? » « Pas longtemps. J'ai..un mauvais pressentiment et il faut que je tire certaines choses au clair. » Son frère arqua un sourcil. Il voulait en savoir plus – évidemment, Heidi ne pouvait rien lui refuser. Mais la panique ne tarderait pas à faire parler d'elle si elle en disait trop. Elle ne voulait pas s'affoler et se rendre coupable de mots qu'elle regretterait plus tard. « Wyatt a disparu, je crois. Je l'ai vu deux mois auparavant et il allait bien mais on a eu une dispute..depuis, plus aucune nouvelle. Je suis allée frapper à sa porte de nombreuses fois et rien. Il est pas là, je ne sais pas où il est et ça m'inquiète. » Aramis acquiesça. « Ecoute, il voyage beaucoup et » « jamais sans me prévenir au préalable » « peut-être qu'il a voulu se venger à la suite de votre dispute » « c'est pas son genre. » Heidi poussa un soupir et posa ses mains sur les épaules de son frère. « Est-ce que tu vas m'aider, oui ou non ? » Aramis hocha la tête. « Ai-je seulement le choix ? » Heidi sourit. « Aucunement. »

this is the end
my only friend
the end
fiche (c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wizard, membre
avatar
Messages : 146
MessageSujet: Re: (heidi) since I'm gonna go to hell anyway -   Lun 29 Aoû - 8:11

MON GROS CHOUUUUUUU JOTEM GRAVE t'es la plus belle des sœurs en plus j'essaie de combler tes besoins forumiques, mais en revanche, j'ai pas cinq millions de pounds j'ai pas non plus de fric pour t'offrir des fringues, tu sens le cri du désespoir de la meuf qu'a plus un sous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
witch, membre
avatar
Messages : 70
MessageSujet: Re: (heidi) since I'm gonna go to hell anyway -   Lun 29 Aoû - 8:22

MON GROS CHOU D'AMOUR alias mon frère d'amour qui est trop beau et bon pour ce mondeeeee, jotem grave
j'avoue, TU ME SATISFAIS pleinement. mais punaise, tu pourrais faire un effort et aller chercher des sous dans le porte-monnaie de tes parents ; un peu d'imagination quand même, wesh enfin bon pas grave, jtm quand même - par contre si tu pouvais me débarrasser des gosses qui vont chavirer ma banquette bien-aimée, ce serait bien merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 29
MessageSujet: Re: (heidi) since I'm gonna go to hell anyway -   Lun 29 Aoû - 8:44

(mets des trucs genre DrPimplePopper, j'suis sûre ça va les faire fuir. )

BIENVENUE, DIS DONC.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
death eater, membre
avatar
Messages : 60
MessageSujet: Re: (heidi) since I'm gonna go to hell anyway -   Lun 29 Aoû - 9:56

Bonjour vous, vous êtes partout dites donc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 47
MessageSujet: Re: (heidi) since I'm gonna go to hell anyway -   Lun 29 Aoû - 10:28

MON EX/FUTURE BELLE-SŒUR tu l'aimes marie hein, azy j'espère que du coup t'as maté the 100 pour compenser
bienvenuuuuuue moi j'dis on devrait laisser tous ces mecs et aller élever nos enfants ensemble à la campagne, ce serait hawt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
phénix, admin
avatar
Messages : 68
MessageSujet: Re: (heidi) since I'm gonna go to hell anyway -   Lun 29 Aoû - 11:49

moi j'aime ça les gens qui changent pas de vava d'un forum à l'autre, au moins, on nous repère. /out/ et j'aime ça, moi, traîner Anaïs quelque part, parce que j'aime les petits gens qui l'accompagnent, voilà, trop de perfection.
merci des beaux compliments, t'es adorable. contente que le fo te plaise. et les grands esprits se rencontrent, visiblement, voilà. nous aussi on avait désespérément envie d'un forum HP, alors on s'est dit, je cite : « why not coconut » /out/

BIENVENUE PAR ICI, en tout cas, avec la plus belle soeur du plus beau, et les Nott en plus, hu, j'aime tellement cette famille, vous êtes parf. j'ai hâte de voir ce que vous allez nous faire, le début de ton perso m'intrigue trop, wesh. bon courage pour la suite de ta fiche, en tout cas. et tu sais où venir nous poker si t'as besoin de quoi que ce soit. I love you I love you

_________________

GOTTA RAISE A LITTLE HELL / Young blood, run like a river, Young blood, never get chained. Young blood, heaven need a sinner — You can't raise hell with a saint. Young blood, came to start a riot — Don't care what your old man say. Young blood, heaven hate a sinner, But we gonna raise hell anyway. – dorothy.

(c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
witch, voldy, admin
avatar
Messages : 31
MessageSujet: Re: (heidi) since I'm gonna go to hell anyway -   Lun 29 Aoû - 12:25

owiiiiiii, toi ici je suis trop contente de te voir débarquer, et avec marie en plus, la grande classe ce personnage promets trop, en plus, j'ai très hâte de voir ce que vous préparez chez les nott j'suis sûre que ça va être perf je vais venir te harceler pour des liens, c'est sûr

bienvenue ici, bon courage pour ta fiche merci pour les compliments en passant, c'est très gentil I love you n'hésite surtout pas si t'as besoin de quoi que ce soit, tu sais où nous trouver I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
witch, membre
avatar
Messages : 70
MessageSujet: Re: (heidi) since I'm gonna go to hell anyway -   Mar 30 Aoû - 6:26

regulus, oh. mon. dieu.
pourquoi suis-je allée sur youtube, pourquoi suis-je allée sur youtube, pourquoi suis-je allée sur youtube, pourquoi suis-je allée sur youtube, pourquoi suis-je allée sur youtube, pourquoi suis-je allée sur youtube, pourquoi suis-je allée sur youtube, pourquoi suis-je allée sur youtube, pourquoi suis-je allée sur youtube, pourquoi suis-je allée sur youtube, pourquoi suis-je allée sur youtube, pourquoi suis-je allée sur youtube
JE SAIS PAS SI JE DOIS TE DIRE MERCI POUR DRPIMPLEPOPPER MAIS EN TOUT CAS JE SAIS QUE CA PEUT FAIRE FUIR N'IMPORTE QUI et merci pour ton message, quand mêmeuh. (et omg, jack en regulus, t'es hot)

alataïr, t'as vu ça, la téléportation c'est ma passion.
merci pour ton message bg !

eliana, SACHE QUE C'EST ANAIS QUI A PROPOSE MARIE, et je suis tellement en manque d'idée avataresque pour les meufs que j'ai dit oui (j'aime qu'Antonia Thomas en ce moment wesh, mais je sais pas si elle ferait une bonne....MEXICAINE, OUI OUI OUI) sinon t'es bonne mon ex nous faudra un lien et un rp de bombasses, et oké à la suite de ça on va se casser à la campagne élever nos enfants et des petites chèvres et faire du fromage et même des pulls. jtm presque-belle-soeur, merci.
ps : j'ai pas maté the 100.
y avait pas sur Netflix.


sirius, attention, peut-être que je vais avoir quelqu'un d'autre la prochaine fois et tu seras perdue face au changement, ouvre ton esprit face à mon possible changement d'avatar (dans exactement dix ans, dix jours et trois heures) bref ouais, ça fait plaisir de voir un forum HP surtout quand t'en meurs totalement d'envie depuis des jouuuuurs !
merci pour ton message bégé, j'espère que je saurai te surprendre avec Heidi

narcissa, marianne en narcissa, awwww I love you faut qu'on se trouve un lien wsh, et qu'on parvienne enfin à rp ensemble (je veux dire, on se croise genre absolument partout et on rp jamais ensemble) (il faut que ça changement) (le changement cey maintenant) anyway, merci pour ton message, t'es toute choute. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 29
MessageSujet: Re: (heidi) since I'm gonna go to hell anyway -   Mar 30 Aoû - 7:10

C'EST UNE SUPER TECHNIQUE POUR REPOUSSER LES GENS.
(jamais testée officiellement, mais approuvée par les rares vidéos que j'ai vu.) (ma face devant ce truc c'est "oh mon dieu non non non noooooooon." )

(pis t'es pas mal non plus dis donc. )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
witch, membre
avatar
Messages : 70
MessageSujet: Re: (heidi) since I'm gonna go to hell anyway -   Mar 30 Aoû - 12:21

J'AI MEME PAS PU CLIQUER SUR UNE VIDEO PLZ ça doit être satisfaisant de percer des furoncles, cette chaîne youtube possède WHAT MILLE vidéos. Faudrait qu'on en fasse notre métier.

(azy, me dis pas ça, je vais devenir trop entreprenante après )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
witch, voldy, admin
avatar
Messages : 31
MessageSujet: Re: (heidi) since I'm gonna go to hell anyway -   Mer 31 Aoû - 12:09

ahhh, j'aime tellement heidi j'aime sa manière de voir les choses, sa spontanéité, son honnêteté elle est authentique et j'aimerais trop que ce soit mon amie, tsé j'adore sa relation avec son frère, ainsi que toute l'histoire en lien avec sa fille (la grossesse à poudlard, le fait qu'elle soit née en 80 et que ça justifie le fait que ses parents veuillent la protéger), tout ça me fait rêver bref j'ai adoré ta fiche et j'ai beaucoup aimé découvrir la belle heidi, c'est sûr et certain que je vais venir te poker pour des liens, allez on va le retrouver le p'tit wyatt

bref, je te valide, bon jeu parmi nous (et ouais le changement c'est maintenant, allez, j'te pitche plein de rps )

congratulations !
Oh yeah, ça y est, te voilà validé ! Maintenant que t'as ta couleur et ton groupe, les choses sérieuses peuvent enfin commencer.  

Pour commencer, on te suggère fortement d'aller jeter un oeil au registre des avatars, pour être bien sûr qu'on n'aurait pas oublié de le recenser en même temps que de te valider. Après ça, n'hésite pas à visiter toutes les rubriques à gauche, histoire de te familiariser avec le forum, et d'intégrer ton personnage au jeu. Et enfin, si tu as besoin de quoi que ce soit, n'oublie surtout pas que les joueuses de Liam et Johana te sont entièrement dévouées (ou presque), et que leurs boîtes MP sont grandes ouvertes ! I love you

Sur ce, on te souhaite un excellent jeu sur IN NOCTEM.    
(c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
witch, membre
avatar
Messages : 70
MessageSujet: Re: (heidi) since I'm gonna go to hell anyway -   Mer 31 Aoû - 17:07

hiiiiiih j'adore les commentaires des admins à la suite des fiches et tu me combles. trop. la. vie. j'en peux plus. I love you je suis heureuse si Heidi te plaît, ça me fait vraiment plaisir ! merci pour tes jolis mots et ta validation, j'ai hâte qu'on se trouve des liens (+ rp) (j'insiste) (wsh) (get ready pour le harcèlement ) I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (heidi) since I'm gonna go to hell anyway -   

Revenir en haut Aller en bas
 
(heidi) since I'm gonna go to hell anyway -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ask Your Mum + Hell Paradise + Reznik le 30/04 à Béziers (34)
» ORIGIN'HELL news
» Bretz'Hell : "Living in youth"
» 22 Juin 2009 - Heaven And Hell (Tournefeuille, 31)
» L’Eglise refuse Highway to Hell aux funérailles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ in noctem :: fiches validées-
Sauter vers: